DÉMARCHE



MALLÉABILITÉ INTERHUMAINE


Artiste interdisciplinaire, je sonde ce qui se loge dans les perceptions, les entendements personnels et sociaux et ce qui cristallise un mode de pensée lié aux attitudes de chacun. Je pratique un art relationnel où j’examine la malléabilité interhumaine, celle des attitudes, des croyances et des sentiments individuels et sociaux. J’observe le changement émergent pouvant naître de contextes singuliers. Je m’intéresse à ce qui génère le changement des attitudes et où je me présente parfois comme un élément déclencheur d’un changement possible. À d’autres occasions, je capte dans la durée la trame et les fluctuations des échanges s’inscrivant dans un contexte choisi. Près du quotidien, ma pratique engage le dialogue et produit diverses rencontres où j’interroge l’invisibilité éphémère d’un moment.

Mes recherches utilisent la performance participative et l’intervention in socius, où j’assemble et illustre dans la métaphore les traces recueillies. Celles-ci peuvent prendre la forme de récits ou de traces dessinées, photographiques, sonores, vestimentaires ou d’installations. Les situations ou les objets créés ainsi sont empreints d’une mémoire sensible dressant le corps expérientiel du phénomène observé.

J’explore les charges psychologiques et émotionnelles liées à l’inconscient collectif. Elles alimentent mes œuvres à travers trois grands thèmes : le contenant/contenu, la garde-robe et le noyau. Le thème du contenant/contenu englobe le potentiel émergeant d’une situation. L’individu y est à la fois considéré comme un contenant par sa capacité à se limiter à certaines notions et, aux côtés des autres, il est un fragment d’un vaste contenu idéologique social en mouvance. Ce thème porte un regard sur les signes présents et circulants socialement. Cette thématique est une façon d’illustrer l’esprit individuel comme apparaissant dans un processus social. Ainsi, le contenu s’apparente à un ensemble de comportements contrôlé par des individus membre d’une communauté. Je suis donc à la recherche des signes (structurants un phénomène) qui sont socialement conditionnés. La garde-robe est un thème où, comme une surface ou un support, je capte les manifestations interhumaines par l’implication directe ou indirecte des citoyens, et selon l’évolution de mes projets. Je conçois, porte et accueille avec les gens, les traces de l’interaction mises en valeur par le contenant humain. Finalement, par le thème du noyau, je contemple le lieu et le temps de l’instant présent. Les propos soulevés sont de nature introspective où je tiens compte des propriétés et du rapport des représentations de mes propres perceptions.


                                                                    __________

I seeking art into the action, manner, performance, drawing and handling artifacts to capture and testify the psychological state of minds in human’s relations. I explore their charge, their potential for change and their aesthetic by observing traces left by attitudes. Overall, the interdisciplinary allows me to explore the interaction: the inter-human.

My profil on The Quebec Interdisciplinary Arts Network (RAIQ): http://raiq.ca/en/members/evelyne-bouchard

My profil on LinkedIN: http://www.linkedin.com/pub/evelyne-bouchard/4/422/269



_____________________________________________________________________
______________________________________________________________
COLLECTE SENSIBLE _ 1 minute à 4 mains



 Pendant une minute, une personne est invitée à réaliser, à l’aide de mes mains, la fabrication de son estampe en pâte à modeler. Le temps écoulé, je procède à l’estampillage avec l’estampe obtenu.